L’Université Catholique de l’Ouest fait rayonner l’éthique et l’innovation

L’Université Catholique de l’Ouest fait rayonner l’éthique et l’innovation

L’Université Catholique de l’Ouest fait rayonner l’éthique et l’innovation

C’est un fait : la transformation numérique bouscule l’enseignement supérieur à une vitesse incroyable. Les universités qui proposent des enseignements très diversifiés par rapport aux écoles en prennent toute la mesure et accélèrent de plus en plus sur l’innovation pédagogique, que ce soit via des programmes digitaux ou des liens de plus en plus étroits avec les entreprises.

Nous avons la chance de vivre cette transformation des universités privées au contact de l’Université Catholique de l’Ouest qui œuvre tous les jours au service d’un enseignement supérieur de nouvelle génération…

La transformation des universités privées

La modernisation de l’enseignement supérieur s’oriente avant tout vers une plus grande ouverture et la prise en compte des attentes des nouvelles générations d’étudiants. De nombreuses initiatives apparaissent ainsi dans les universités françaises qui cherchent parfois à rattraper leur retard en matière de transformation numérique face à l’avance des universités étrangères.

Or, la transformation numérique exige précisément d’avoir une plus grande autonomie. On le voit bien avec certaines universités privées françaises, plus libres de leurs décisions, qui investissent pour s’équiper de systèmes d’information modernes leur permettant d’améliorer leurs offres de formation, de mieux suivre les parcours des étudiants et bien entendu d’améliorer leur efficacité administrative et leur suivi financier.

En France, les universités privées sont peut-être moins nombreuses que les universités publiques mais il semble qu’elles accélèrent nettement leur transformation numérique. Les universités privées françaises s’organisent d’ailleurs pour partager les bonnes pratiques comme avec le réseau UDESCA qui regroupe les universités catholiques d’Angers, Lille, Lyon, Paris et Toulouse.

Universités privées et publiques sont confrontées aux mêmes problématiques de transformation avec des filières d’enseignement très diversifiées contrairement aux écoles mais elles ont leurs propres dynamiques d’organisation et de collaboration. Les universités privées, qui misent depuis toujours sur un meilleur encadrement des élèves, recherchent aujourd’hui davantage de différenciation et surtout davantage d’innovation… Elles prennent notamment de l’avance dans la refonte de leurs parcours pédagogiques autour du développement des compétences des étudiants.


L’innovation au cœur de l’Université Catholique de l’Ouest

L’Université Catholique de l’Ouest, cultive depuis toujours cette recherche de différenciation avec notamment un positionnement qui vise à intégrer dans les parcours de formation un éveil des consciences des jeunes diplômés à la question de l’éthique et du sens. Cette dynamique du questionnement éthique qui est à la pointe du souci de transformation vise ainsi l’épanouissement des intelligences et une meilleure insertion dans le monde du travail.

En effet, ces quêtes de sens et d’éthique se rapprochent des enjeux actuels des entreprises confrontées par exemple aux dynamiques de la mondialisation et aux différences de culture alors que leurs processus sont de plus en plus transverses et interdisciplinaires. Respecter les équilibres culturels au service d’une finalité d’humanisation des processus économiques est de plus en plus important. D’autant plus pour les entreprises qui souhaitent recruter des collaborateurs parmi les jeunes générations puisque leur prise de conscience pour les problématiques d’écologie et de sens dans le travail est de plus en plus forte.

Ces changements sont déjà intégrés dans les entreprises dont les dirigeants ont également conscience que les jeunes collaborateurs doivent avoir déjà travaillé sur une perception critique des processus, afin d’avoir la prise de distance nécessaire pour faire des propositions argumentées afin d’innover… Ces innovations pédagogiques permettent ainsi aux universités privées, aux entreprises et aux étudiants, futurs professionnels, de s’inscrire dans une démarche durable et c’est notamment l’un des objectifs de la chaire éthique et innovation de l’UCO.


L’exemple de la chaire éthique et innovation de l’UCO

Dominique COATANEA, Doyen de la Faculté de Théologie de l’UCO, illustre parfaitement cette dynamique innovante en coordonnant les activités de la chaire Ethique & Innovation dont alcuin est mécène et pour laquelle nous participions à l’inauguration en janvier 2018 :

La chaire Ethique et Innovation de l’UCO vise à partager expérience et réflexion sur les questions éthiques pour constituer un centre d’expertise sur la réalité plurielle de l’innovation, tant technologique que sociale et économique. Cette chaire est un bel exemple de transversalité puisqu’elle rapproche les entreprises et les étudiants autour d’un lieu de rencontres intégrant pleinement les enjeux éthiques dans les démarche d’innovation de tous les acteurs impliqués.

Elle permet que le questionnement éthique fasse partie des disciplines plus traditionnelles pour que les étudiants acquièrent ces compétences essentielles qu’ils pourront ensuite mettre au service des entreprises qui sont évidemment tenues d’innover de manière durable afin de soutenir leur développement.

L’UCO illustre ainsi parfaitement cette transformation des universités privées pour être davantage dans la prospective et développer de véritables talents d’hommes et de femmes dont la capacité de créativité en termes de gestion de l’innovation technologique et de l’innovation sociale pourra s’inscrire parfaitement dans les démarches RSE des entreprises.

Construire des collaborations nouvelles et créer de nouveaux espaces d’innovation est une conviction forte partagée par les universités privées et les entreprises.

En tant qu’éditeur de logiciel de gestion pour l’enseignement supérieur, nous gérons de nombreux traitements et d’importants volumes de données informatisées et nous sommes particulièrement concernés par ces questions de responsabilité et de questionnement éthique. Mieux travailler avec l’enseignement supérieur, notamment dans le cadre de la chaire éthique et innovation de l’UCO, s’inscrit donc parfaitement dans nos engagement RSE pour viser un plus haut standard d’utilité sociale.